top of page

Le stress qui nous transforme :

Si l’idée que l’on a du stress concerne surtout son impact négatif sur la santé, il est néanmoins évident que le stress, et surtout son dépassement, peut avoir un impact positif.

On associe l'impact positif du stress à sa fonction transformationnelle. Certains scientifiques ont fait valoir que la condition la plus importante pour le développement progressif de l'homme est un sentiment de désespoir.


Le neurobiologiste Alex Korb annonce, dans son article “Yoga, changing the brain’s stressful habits”, que changer de

position, ralentir sa respiration ou relâcher les muscles de son visage, peut changer l’activité cérébrale. Ces changements peuvent perdurer dans le temps, s’ils impliquent des changements d’habitudes. Ce chercheur affirme avoir compris, après sa première séance de pratique, que le Yoga fonctionne non parce que les postures sont relaxantes, mais parce qu’elles sont stressantes.


L’un des objectifs principaux du Yoga, selon lui, serait de se réapproprier cette habitude de stress de manière à ce que notre cerveau cesse d’invoquer la réaction de stress automatiquement, sachant que celle-ci est en partie innée et en partie acquise pendant la petite enfance.

Toutes les habitudes ou presque, peuvent donc être modifiées

ou améliorées par l’action répétée d’une nouvelle habitude.


Pour en lire plus : https://lnkd.in/eYrhYaSu

Plus d'info : https://lnkd.in/eBgrGVPe




#stress#yoga#sante#santépublique#bienetre#amazon

bottom of page